ARTISTES EN RÉSIDENCE

Ce projet réunit de jeunes artistes de différentes disciplines artistiques, de différentes cultures et provenances, et aux expériences artistiques et personnelles variées. C’est à l’automne 2011 qu’Angèle Séguin, directrice artistique du TPL, les a sélectionnés et invités à mettre en place cette RÉSIDENCE.

UNE RÉSIDENCE ARTISTIQUE est un espace d’accueil qu’une compagnie artistique met au service des artistes afin qu’ils puissent faire évoluer leur pratique et, par le fait même la sienne, à l’intérieur de ses murs.



LA MÉTISSÉE

« La Métissée, c’est notre rencontre, notre ouverture aux autres. Le métissage de nos disciplines, de nos cultures, de nos humanités créatrices. La Métissée, parce que nous cherchons à construire un tissu artistique qui serait, non pas créer à partir de nos différentes cultures, de nos disciplines artistiques individuelles ou de nos forces et de nos faiblesses comme une couverture en patchwork, mais à partir de chacun de nous. Nous cherchons plutôt à créer à partir d’une fibre multidisciplinaire tissée esthétiquement, vocalement, corporellement… férocement. Une fibre qui devient Nous et qui nous permettra d’y retenir toutes les essences qui serviront de matériaux à nos créations. La Métissée, c’est le Nous qui nous sert à créer. » l’Équipe de la Métissée


VOICI LES PROJETS ARTISTIQUES DE LA MÉTISSÉE
 

S’ARTiculer au Granit

LAC-MÉGANTIC  > 2014 – Un spectacle dynamique à échelle humaine qui amène le spectateur dans une aventure au coeur de l’univers privé de l’adolescence, qui fait étrangement écho à ce qui nous habitait, à ce qui nous habite encore aujourd’hui… 

S'ARTiculer

S’ARTiculer

MAGOG  > 2012 – Présenté sous forme d’exercice public, le spectacle a été directement inspiré et issu des mots et des expressions artistiques de jeunes de différents milieux socio-économiques avec lesquels cinq artistes de La Métissée ont réalisé plusieurs ateliers artistiques… 



L’ÉQUIPE DE LA MÉTISSÉE


NATHANIEL ALLAIRE SÉVIGNY
est un jeune artiste sherbrookois de la relève. Formé par l’école Supérieure de Théâtre de L’UQAM, il est revenu à ses sources estriennes où il partage son temps entre sa carrière d’artiste et sa carrière d’enseignant de théâtre. En 2009, il s’est joint au Théâtre des Petites Lanternes (TPL) dans la production de Ni Noir Ni Blanc en tant que comédien. Il a ensuite eu le privilège de suivre cette compagnie au Brésil dans le cadre du spectacle international La Grande Cueillette de L’Espoir (2010) où il a représenté le Canada. Il a ensuite mis en scène et agi comme meneur de jeu sur un théâtre forum portant sur l’hypersexualisation (Impact) en 2011. Cette même année, il joue et assiste Angèle Séguin (directrice artistique du TPL) sur le projet Dialogue Artistique 1, création multidisciplinaire. « Je trouve donc un sens à la parole engagée portée par Angèle Séguin. Sa vision sociale du théâtre a grandement nourri ma réflexion sur le théâtre et la société, inséparable duo. Je considère comme un privilège d’avoir été sélectionné pour joindre la Résidence artistique de la relève du Théâtre des Petites Lanternes où je désire non seulement questionner la pratique actuelle du théâtre social, mais aussi expérimenter mes propres hypothèses de création ».

STÉPHANIE BEAUDOIN. « Le théâtre est pour moi un des meilleurs moyens de visiter et comprendre les sphères de l’humain. Il va même plus loin en bâtissant des ponts entre les individus de divers milieux et cultures ». Que ce soit en Amérique latine, à Hawaii, ou en Australie où elle a demeuré, elle a enseigné son art aux jeunes en camps de théâtre, aux jeunes en réinsertion sociale et aux aînés. Ces expériences et ses observations sur l’art ont ajouté au bagage qui venait de ses études : diplôme collégial en Arts et Lettres profil Théâtre et Baccalauréat en Performing Arts (théâtre et danse) à l’Université Bishop’s. « Cela fait 10 ans que j’admire profondément le travail du Théâtre des Petites Lanternes; sa mission concorde avec ma vision fondamentale du théâtre. En participant à la Résidence, je désire nourrir cette mission en y joignant mes efforts et mon talent, et en y apportant de nouvelles idées ».

LAURA DUCHARME est diplômée en théâtre de Saint-Hyacinthe. À l’automne 2011, elle rejoint l’équipe du Théâtre des Petites Lanternes dans le cadre du projet Dialogue Artistique 1. Laura a eu la chance de réaliser divers projets de théâtre d’intervention sociale avec des jeunes enfants et des femmes dans différents pays, notamment au Chili, en République Dominicaine, en Haïti et au Mali. C’est à travers ces diverses expériences à l’international qu’elle a réalisé l’importance de l’impact des arts et de la culture sur la vie d’un individu et d’une communauté. « Pour moi, la Résidence artistique de la relève du Théâtre des Petites Lanternes est une opportunité inattendue d’unir nos forces artistiques et créatrices, de se reconnecter avec soi-même, avec la création, avec la communauté et avec notre capacité de rêver ensemble ».