LES GRANDES CRÉATIONS

Nous les appelons Grandes Créations parce que le processus de recherche-création que nous avons choisi s’élabore sur une période de 2 à 4 ans. Nous souhaitons donner à ces créations une portée régionale, nationale ou internationale. Aussi, que ce soit dans notre région ou ailleurs dans le monde, tous nos auteur(e)s sont invité(e)s à puiser à même des petites et des grandes histoires d’humanité et de celles qui se dressent en enjeux sociaux collectifs.

Pour ce faire, aller à la rencontre de celles et ceux qui les inspirent; entendre leur histoire, capter leurs rythmes, percevoir la musique, sentir les odeurs, se laisser surprendre, émouvoir, choquer… pour que pendant ce temps, inexorablement, la création trace son lit.

Puis, avec générosité et humilité, sans filtre et sans filet, ils nous convient dans leur univers, nous présentent leurs personnages et nous donnent à entendre des parcelles d’écriture. Il aura fallu parfois près de deux ans pour arriver à ces premiers balbutiements.

S’amorce alors l’autre bout du parcours, la création et la production, pour arriver à la diffusion plus d’un an et demi plus tard.

VOICI NOS GRANDES CRÉATIONS RÉALISÉES JUSQU’À CE JOUR :


Ni noir, ni blanc

NI NOIR, NI BLANC

D’ANGÈLE SÉGUIN > 2009 – NI NOIR, NI BLANC est une page de notre histoire qui présente des hommes et des femmes qui, grâce à leur détermination et la force de la communauté, ont mis le Québec debout. Une histoire de passion qui nous rappelle notre propre ambivalence entre nos choix personnels et nos choix collectifs, entre nos cris et nos silences…

Impact

IMPACT

DE VIVIANE CHAMPAGNE > 2009 – L’hypersexualisation, la cyberpornographie et la consommation de drogue et d’alcool chez les jeunes. Des sujets tabous et une auteure dramatique qui n’hésite pas à provoquer cette rencontre où, toutes bouches ouvertes, des dizaines de jeunes réclament le droit d’être jeune à leur manière…

Jusque dans la peau

JUSQUE DANS LA PEAU, NOUS SOMMES ENSEMBLE

D’ANGÈLE SÉGUIN > 2005 – Lecture Théâtralisée / Mise en lecture de Viviane Champagne. JUSQUE DANS LA PEAU, NOUS SOMMES ENSEMBLE n’est pas une pièce de théâtre, pas encore. Ce sont des mots, des cris, des musiques, des chants et des images qui ont percuté mon corps là-bas, dans les camps de réfugiés…

SAUVER CE QUI RESTE

2004-2005 – Adaptation congolaise du texte On ne fait pas de feu sous un arbre en fleur, d’Angèle Séguin, créé en 1995. Réalisée par la compagnie de théâtre Écurie Maloba au Centre de Création et d’Échanges Culturels à Kinshasa, République Démocratique du Congo et diffusée lors d’une tournée congolaise en 2004 avec l’UNESCO et en 2005 avec la MONUC…

Comme un seul homme

COMME UN SEUL HOMME

DE GILLES-PHILIPPE PELLETIER > 2004 – Trois hommes, trois générations s’affrontent, se rapprochent… tentent de se rapprocher. Chacun s’accroche à son rêve. Ces hommes avec leurs forces, leurs faiblesses, leurs maladresses disent, ou taisent, leurs émotions. La difficile parole des hommes pour dire l’homme…

Tokombola

TOKOMBOLA

CO CRÉATION CANADA-CONGO > 2002 – Dirigée par Angèle Séguin avec la formule Théâtre forum, dix-sept troupes professionnelles congolaises, l’Institut National des Arts (INA) et le Théâtre National Congolais de Kinshasa y participent. TOKOMBOLA parle haut et fort de l’insalubrité dans une ville de 11 millions d’habitants…

Pour que ça change

POUR QUE ÇA CHANGE

DE LORRAINE DEROCHER > 2000 – Au tournant des années 2000, en plein cœur de la Marche mondiale du Pain et des Roses, l’auteure a voulu croiser des paroles des univers de femmes d’hier à aujourd’hui. Trois femmes, trois époques et un discours. POUR QUE ÇA CHANGE nous entraîne sur trois continents où ces trois univers se font le miroir un de l’autre…

Les lanternes oubliées

LES LANTERNES OUBLIÉES ou Allégorie d’une planète en quête de lumière

D’ANGÈLE SÉGUIN > 1999 – Ce texte est une vision, un regard sur l’univers intérieur des personnes itinérantes à un moment donné de leur vie; à un moment donné de la mienne : vision du monde, de l’amour, de la peur, de la solitude, du suicide, de la liberté, de la spir­itualité…

REVENIR AUX CINQ VOLETS ARTISTIQUES