Skip to main content

Nous terminons cette troisième conversation croisée avec une lettre que M. Réal Létourneau a écrite au Capitaine Fred Caron. Une lettre qui reconnait l’engagement, la volonté et la passion du Capitaine Fred Caron.

 

Voici la lettre-réponse du Capitaine Fred Caron où il répond aux questionnements de Réal Létourneau. Cette lettre nous illustre l’impact des dernières guerres, mais également l’importance de certaines sur la vie de millions de personnes. Fred Caron termine sa lettre en abordant légèrement le choc post-traumatique et la nécessité de s’écouter :

 

« Dans tous métiers civils/militaires, chaque individu devrait s’approprier d’un point de rupture avant de se rendre malade ou d’en arriver à une incapacité professionnelle. Faire un pas en arrière pour revenir en force n’est pas un signe de faiblesse, mais plutôt un signe de sagesse. Sur cette note, j’ai malheureusement échoué. »